Bouygues Construction

608 chantiers s’arrêtent pour mobiliser 10 000 intervenants sur le thème de la sécurité

Alors que pour près de deux tiers des Français (64%), les entreprises ont tendance à réduire leurs investissements santé-sécurité en période de crise (étude exclusive IPSOS octobre 2013), Bouygues Entreprises France-Europe fait de la sécurité sur les chantiers une priorité absolue. Le 6 novembre, l’entreprise reconduit sa journée européenne santé-sécurité avec l’arrêt simultané de 608 chantiers en France, Suisse et Espagne. Les 10 000 collaborateurs, sous-traitants et clients sont conviés à des ateliers interactifs pour revisiter les règles et les comportements d’une sécurité en interdépendance, pour soi et ses collègues. Cette politique santé-sécurité sans concession a permis de diviser par 4 le nombre d’accidents de travail en 6 ans, et d’afficher aujourd’hui le taux d’accident le plus bas de la profession (taux de fréquence de 3).

Pour Philippe Bonnave, directeur général délégué de Bouygues Construction : « Nous souhaitons atteindre rapidement notre objectif de zéro accident. Cela passe par l’élévation du niveau d’exigence et par le déploiement d’une culture sécurité partagée par tous. Aujourd’hui, les trois quarts des Français actifs (73%) déclarent se sentir responsables de la santé-sécurité de leurs collègues (IPSOS). La campagne 2013  « Ta sécurité, c’est aussi Ma sécurité » vise précisément à encourager chez chacun le sens de la responsabilité d’autrui. Nous sommes tous gagnants à livrer des chantiers « zéro accident ». C’est une dimension forte de notre attractivité au moment où nos clients accordent de plus en plus de poids au critère sécurité dans leurs appels d’offres ».

L’édition 2013 vise à faire comprendre que chacun est aussi responsable de la sécurité de son collègue. Bouygues Entreprises France-Europe s’est fixé pour nouvel objectif de passer d’une réponse réglementaire, à l’intégration par tous de valeurs fortes, comme l’exemplarité et la tolérance zéro.

Un important dispositif permet aux participants de prendre conscience de la nécessité de s’engager dans une démarche à la fois individuelle et collective :

  • Campagne d’affichage pour marquer les esprits ;
  • Plénières autour de vidéos pédagogiques et de témoignages validés par les compagnons du Minorange ;
  • Ateliers sécurité interactifs par petits groupes lors de visites de chantiers ;
  • QCM permettant de mesurer la progression de ses connaissances.

Lire aussi

Souvenirs d’Afrique

Mise à disposition du tribunal de Paris

Laissez un commentaire
comments powered by Disqus