Bouygues Construction

Terre Plurielle: L’histoire d’un enfant du Mekong

(c)DR

Originaire du Laos, Souk Teso n’a pas oublié ce que l’association Enfants du Mekong a fait pour lui. Aujourd’hui ingénieur Travaux chez Bouygues Bâtiment International en Thaïlande, il a trouvé l’occasion de témoigner sa gratitude à l’association…

 Enfants - Mékong - Thaïlande - Terre Plurielle

L’histoire de Souk est exemplaire. Laotien d’origine, il a dix ans quand il arrive en France avec sa famille, en 1993. Trois ans plus tard, alors que ses parents retournent au Laos, lui choisit de rester. Il est alors accueilli dans un foyer de l’association Enfants du Mekong, à Asnières. « J’y ai vécu jusqu’à l’âge de 25 ans, raconte-t-il. Cela m’a permis d’effectuer toute ma scolarité en France, depuis le collège jusqu’à l’école nationale supérieure des Arts et Métiers. Sans l’association, je n’aurais certainement pas eu le même parcours… »

Son diplôme d’ingénieur en poche, Souk Teso est embauché chez Bouygues Construction puis part pour la Thaïlande au bout de quatre ans. Aujourd’hui responsable de production sur le projet de la tour MahaNakhon, il est fier de participer à l’un des chantiers les plus emblématiques de Bangkok. Avec ses 314 mètres, cette tour sera tout simplement le plus haut édifice du pays et du groupe Bouygues !

Enfants - Mékong - Thaïlande - Terre Plurielle

Dans le même temps, à près de 10 000 kilomètres de là, Grégoire d’Escrivan commence à structurer un projet un peu spécial. L’idée de ce contrôleur de gestion de Bouygues UK, ancien volontaire pour Les Enfants du Mekong ? Solliciter Terre Plurielle, la fondation d’entreprise de Bouygues Construction, pour soutenir un projet de rénovation d’une école et d’un foyer dans le nord de la Thaïlande. « Terre Plurielle a accepté sous réserve qu’il y ait un second parrain sur place. C’est comme cela que Grégoire et moi sommes entrés en contact. J’ai accepté sa proposition sans hésiter une seconde », explique Souk, qui se rendra régulièrement sur le site pour suivre l’avancement du projet. « J’ai abordé cet engagement avec beaucoup d’enthousiasme et d’émotion, confie-t-il. Je peux enfin remercier très concrètement Enfants du Mekong à qui je dois tant. »

Souk Teso, un des parrains du projet de Terre Plurielle en Thaïlande

Souk Teso, un des parrains du projet de Terre Plurielle en Thaïlande
(c)DR

D’autres belles histoires à découvrir dans le Rapport Annuel de Terre Plurielle, la fondation d’entreprise de Bouygues Construction

Lire aussi

Succès de la Journée mondiale Santé & Sécurité !

Santé et sécurité : 12 fondamentaux pour une priorité absolue

Laissez un commentaire
comments powered by Disqus